InícioInício  CalendárioCalendário  FAQFAQ  BuscarBuscar  MembrosMembros  GruposGrupos  Registrar-seRegistrar-se  Conectar-seConectar-se  

Compartilhe | 
 

 Carta da Heráldica Bretã

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Ir em baixo 
AutorMensagem
Ana Catarina de Monforte
Condessa de Ourém
avatar

Mensagens : 517
Data de inscrição : 16/02/2011
Localização : Condado de Ourém

MensagemAssunto: Carta da Heráldica Bretã   Qua Jan 04, 2012 11:10 pm




I – Des Statuts généraux

Article 1.1
Le rôle premier du Collège d'Armes étant de s’occuper des fioritures de la noblesse, il se place, de son propre chef, comme la noblesse, sous l’autorité du Grand Duc. Historiquement indépendant, il ne saurait tolérer d’autres interférences et le Grand Duc ne peut agir sur celle-ci que dans le cadre prévu par la présente charte.

Article 1.2
Toute institution ayant besoin d’une hiérarchie clairement définie, le collège d'Armes se compose comme suit :

Roue Arm - Roy d’Armes.
C’est le représentant du collège d'Armes, le seul ayant ce rôle auprès du Grand Duc de Bretagne, ou encore auprès des autres institutions bretonnes ou étrangères. Il est nommé parmi les hérauts d'armes alors en exercice et révoqué par le Grand Duc de Bretagne. Au nom de l'institution, dans les plus brefs instants de sa nomination, le Roy d’Armes doit en personne et de vive voix prêter allégeance au Grand Duc et aux terres bretonnes.

Harod Arm - Héraut d'Armes.
C’est l’artisan du blason, l’amoureux des généalogies complexes, le faiseur de scel ou l’incollable des fiefs bretons. Il possède le savoir nécessaire pour accomplir l’ensemble des tâches incombant aux hérauts bien qu’il puisse se spécialiser dans un seul domaine.
Il est nommé pour ses talents artistiques, sa maitrise des règles héraldiques et sa connaissance des coutumes féodales bretonnes en fonction des besoins de l'institution. Le Héraut d'Armes doit avoir fait ses preuves en tant que Poursuivant d'Armes. Cependant, si le postulant est estimé suffisamment doué avec ses pinceaux et autres instruments de torture héraldique, à la condition de recevoir l'aval de l'ensemble des hérauts d'Armes en place et du Roy d'Armes, il peut accéder directement à la charge d'Héraut d'Armes.

Handeour Arm - Poursuivant d’Armes.
Ses quelques approximations dans l’usage héraldique font de lui un apprenti. Nommé pour sa motivation, son intérêt pour la matière héraldique et ses compétences artistiques, par la majorité des membres, il est placé par le Roy d'Armes sous la houlette d’un Héraut d'armes confirmé. Il ne peut participer aux prises de décisions et doit faire valider ses travaux. Car la connaissance ne s’acquiert pas du jour au lendemain, il doit attendre une saison, soit trois mois, avant de pouvoir demander à être héraut d'armes.

Article 1.4
Le recrutement des hérauts d'Armes et des Poursuivants d'Armes doit faire l'objet d'une publication officielle et publique de la part du Roy d'Armes. Seuls les bretons, résidant sur le sol depuis trois mois, peuvent prétendre accéder à la charge de Héraut d'Armes ou de Poursuivants d'Armes.

Article 1.5
Les Hérauts d'Armes ou Poursuivants d’Armes endormis ou incompétents peuvent être révoqués par décision des deux tiers des membres sur proposition du Roy d'Armes ou à la demande d'un autre héraut d'Armes.
Il appartient au Roy d'Armes de justifier cette proposition de révocation et de lancer le débat.

Article 1.6
Le Collège d'Armes siège et tient ses ateliers dans la Seigneurerie de Saint Etienne du Gué dans le Duché du Rohannais. Cependant aucun Héraut d'Armes quel qu’il soit ne peut arborer le blason de la Seigneurerie.


II – Des Compétences

Article 2.1
Le collège d'Armes est seul compétent pour enregistrer les armoiries, les médailles, les anoblissements, les élévations de rang, et les adoubements de chevaliers. Ses registres sont les plus complets ; Il est fait obligation aux hérauts d'armes de les tenir à jour dès qu'un acte est publié. Ainsi, ce qui ne figure pas dans ses registres, n’existe pas. ''' Article 2.2'''
L'élévation des terres ne peut se faire sans l’avis consultatif du collège d'Armes.

Article 2.3
Le Collège d'Armes, en collaboration avec le Grand Duc et la chancellerie, surveille la noblesse bretonne et travaille à l'établissement et à la reconnaissance des coutumes féodales bretonnes.

Article 2.4
Le collège d'Armes est la seule institution bretonne compétente pour réaliser les blasons, ornements et autres sceaux bretons. Elle seule règlemente la matière héraldique. Ses réalisations sont les seules reconnues sur les terres du Grand Duché de Bretagne. Ainsi, nul ne peut prétendre aux armes de la noblesse bretonne sans que le collège d'Armes ne l’ait confirmé.

Article 2.5
Le collège d'Armes se réserve le droit de faire payer la confection du blason et du scel des bretons non-nobles. Tout blason porté par un breton doit être enregistré auprès des hérauts d'Armes sous peine de saisie judiciaire.

Article 2.6
Le collège d'Armes impose le port de blason, car noble breton de sa terre et de ses titres n’à point à rougir.
Pour que l’anoblissement soit effectif, un héraut d'Armes doit avoir été convié à la cérémonie d’allégeance. Dès lors, il est de son devoir de s'y présenter. En cas d'empêchement, le Collège d'Armes veillera a être représenté en envoyant un autre de ses hérauts d'armes. Le héraut présent remet, après les serments, les armes représentant les terres allouées. Enfin, il enregistre cette noblesse dans les archives du collège d'Armes.

Article 2.7
Les armes sont personnelles et familiales, exceptées celles dévolues aux fonctions officielles. Leur règlementation fait l’objet de publications officielles.

Article 2.8
Le collège d'Armes est compétent pour maintenir à jour les registres généalogiques de la noblesse de Bretagne. Tout noble se doit d’y faire enregistrer sa généalogie. Aucun blason représentant les armes familiales ne sera délivré par le collège d'Armes si la généalogie de la personne qui en fait la demande n'est pas enregistrée dans ses archives.

Article 2.9
Après réunion et concertation, les Hérauts d'Armes peuvent saisir la Justice du Duché de Bretagne en cas d’usage de faux ou de tout autre contentieux nobiliaire. Sont concernés, les ports d’armes, les transmissions de fiefs, les médailles, les ornements et les sceaux non autorisés ou confirmés par le collège d'Armes.
Dans le même objectif, les Hérauts d'Armes peuvent collégialement saisir l’Officialité de Bretagne pour les cas de tromperie sur la généalogie.

--------------
[Você precisa estar registrado e conectado para ver este link.]

_________________
Ana Catarina de Monforte
Voltar ao Topo Ir em baixo
Ver perfil do usuário http://condadoourem.forumeiros.com.pt
 
Carta da Heráldica Bretã
Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Voltar ao Topo 
Página 1 de 1
 Tópicos similares
-
» TEMA MENSAL DE OUTUBRO DE 2011 - BRASÕES/ESCUDOS(HERÁLDICA)
» A Carta Social ainda é utilizada pelos clientes dos Correios?
» Equívoco dos correios - Carta para Valinhos ... vai parar na China ..
» Chegada sem carta VAC, STAR, etc
» [DC x Marvel] Qual o melhor super herói?

Permissão deste fórum:Você não pode responder aos tópicos neste fórum
 :: Castelo :: Paço dos Condes :: Sala de Trabalho-
Ir para: