InícioInício  CalendárioCalendário  FAQFAQ  BuscarBuscar  MembrosMembros  GruposGrupos  Registrar-seRegistrar-se  Conectar-seConectar-se  

Compartilhe | 
 

 Idées pour une guerre dans la joie et la bonne humeur

Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Ir em baixo 
AutorMensagem
Ana Catarina de Monforte
Condessa de Ourém
avatar

Mensagens : 517
Data de inscrição : 16/02/2011
Localização : Condado de Ourém

MensagemAssunto: Idées pour une guerre dans la joie et la bonne humeur   Sex Dez 23, 2011 1:34 am

Garance escreveu:
Le titre est pas de moi mais traduit assez bien l'état d'esprit du topic.
Ce sera donc une compile des textes déjà postés au JNCP par différents intervenants.
Que cela serve comme inspiration à tous ceux qui adorent jouer à la gueguerre RP et pas HRP.

Il manque les illus de celui de Alcalnn, je n'ai pas pu les copier. Topic verrouillé.

De Falco. L'original des règles pour la Bataille de Vendôme
Citação :
Nous vous demanderons de situer vos actions par un titre en début de post.


En rouge pour le camp de l'Ost du Domaine Royal et des Ordres Royaux présents.

En bleu pour les compagnies franches.

En vert pour les neutres.


Le RP dans l'idée :


La base du rp est une confrontation dans la plaine, au pied des remparts, entre deux armées qui se seront défiées. Tout le reste est laissé libre à l'improvisation.


Sachant cela nous vous demandons


- d'être attentif à vos actions. Evitez au mieux les incohérences.

- De bien relire les posts précédant le votre afin de vous y intégrer au mieux, d être généreux avec les autres dans vos échanges.

- De communiquer par MP en cas de soucis avec le ou la joueuse concerné(e).

- De ne pas oublier que ce n'est qu'un JEU. Tout post HRP sur un RP sera supprimé.




Ce sont les résultats IG des affrontements qui décideront des actes reportés dans vos rp. A vous de les adapter au mieux et en accord avec les autres concernés.


Nous confirmons que la bataille se passera dans l’espace temps IG qui ira de samedi à dimanche.


La bienséance.


Merci aussi de ne pas faire se dérouler l'action sans autorisation des autres joueurs concernés.

Nous rappelons qu'on ne fait pas agir un joueur de façon décisive sans son agrément.

Un RP c'est pas un plat qu'il faut absolument sortir du four avant qu'il ne crame.

Donc on est patient et on laisse aux autres le temps de lire et décrire. Y'en a qui bossent la journée ^^.


Sinon est autorisé le foutage de tronche, l'excès d'héroïsme qui monte à la tête dans les limites de la cohérence quand même, le baiser cruel en temps de guerre, et l'abus de vantardise qui sera de mise au vainqueur. En fait jouer tous dans la bonne humeur et ça sera déjà la meilleure des règles.


La mort


nous prendrons comme ratio de combattant le 1 V 1 La il semble que tous soient d’accord.


Pour les joueurs IG qui seront morts je rappelle que la punition minimum est de 45 jours d'arrêt de travail dans la dernière ville que vous avez visité.


Auront alors pour choix :




La mort
Le blessé mal barré
Le prisonnier pas sur d'être soigné.
...




Des topics prison et hôpital seront ouverts à cet égard dans les deux camps.

Cet état est laissé à la liberté de choix du joueur concerné. Il peut aussi choisir de se retirer du rp et d'être bien sur ignoré.

Il est recommandé au joueur d informer de son choix sur le topic hrp qui sera ouvert pour coordonner cette nouvelle aventure.


Les immobilisés auront accès aux ressources naturelles, mais pas aux offres d'emplois affichées à la mairie

Ils pourront travailler à l’église, car les prisonniers ont le droit de prier

Ils auront accès aux mines car la piétailles peut être utile aux travaux forcés

Et pourront faire la cueillette au verger.




Les ravitaillements.


Il s'agit d'une bataille en plaine et non pas d'une prise de château ou de cité. Du moins au début du rp. Après à voir où tout ça nous mènera....

Le marché sera donc ouvert aux assiégeants. Il restera un lieu neutre de notre conflit.

Les échanges internes (entre assiégeants) passant par le marché sont autorisés. Aux assaillants de fixer des prix qui évitent des confusions.

Si des habitants laissent au marché des denrées et que celles ci sont achetées par l'assaillant, on peut considérer qu'ils ont vendus à l'encan et cela ne regarde qu'eux. Aucune raillerie ou protestation n'est possible..

(IG: l'achat en quantité alimentaire est toléré, c'est aux vendeurs d'éviter de fournir à l'assaillant marchandise à prix honnête)

Ceci est une décision fair play qui facilite le ravitaillement. Un geste de bonne volonté.

En contrepartie ces bénéficiaires s engagent à ne pas vendre de marchandises et a ne pas abuser des achats. Toute tentative de déstabilisation de l économie sera sévèrement punie IG (Un achetant identifié en marché qui procédait à des transactions massives avec un/des habitants de la ville sera considéré comme" Je me suis offert une ballade en ville et je risque de me faire choper tant pis pour moi") Donc PROCÈS et annulation de cette règle de commodité. Voir l'exclusion du RP pour les concernés.


Les tavernes :


Les assiégeants pourront ouvrir leur taverne dans la ville IG. Une seule. Avec une note explicite pour le client sur l interface.

Elle sera dans le rp située dans les faubourgs de la ville ou dans le camp des assiégeants. Ça sera à voir. Bien sur pour la cohérence, le tenancier et les assiégeants s'engagent à

informer tout client égaré de la particularité de l'établissement et de le raccompagner a la porte.
de ne pas en profiter pour faire de la propagande
de ne pas être un manque à gagner pour les autres tavernes en assurant d’en chasser les gens de la cité qui ce seraient trompés.

Les prisonniers pourront aller dans les tavernes de la ville. Puisqu’ils sont prisonniers autant qu’ils rencontrent le peuple de Vendôme.


Pour les prisonniers des Cies Franches ce sera l’inverse. Seule taverne autorisée pendant le rp celle des assaillants.




Les renforts :


Ils sont à la liberté de chacun. Il y aura un premier assaut IG. Selon le résultat, on verra si un deuxième peut être refait. Les PNJ spontanés, crées pour le besoin du RP et dit de "défense pure" sont tuables sans merci ( dans le respect de la cohérence toujours et si la volonté de laisser une chance de survie est évidente.) et à utiliser avec modération afin de ne pas fausser le RP entre joueurs ayant persos IG.


Voilà. Ces règles ne sont pas fixes et seront améliorées d'après vos discussions, suggestions, des évolutions du rp et dans l intérêt de tous pour le bien du rp. Elles serviront de base et de références pour la résolution des soucis éventuels. Tous les joueurs souhaitant participer au RP doivent en prendre connaissance et il sera considéré alors qu elles ont été consenties, acceptées. Et TOUS s'engagent à les respecter.

La meilleure attitude étant de jouer transparent, sans mélange HRP /RP, et en faisant confiance aux autres joueurs.

Merci et bon JEU.

De Aupyl. A partir des règles édictées lors de la bataille de Vendôme puis de Compiègne.
Citação :
A) En premier lieu, il faut collationner les infos suivantes

-le lieu: plaine ou rempart de ville
-les forces en présence
--amis et nom des chefs d'armée
--ennemis et nom des chefs d'armée
--neutres


B) ensuite après entente par MP, deux joueurs par camp seront désigné arbitre du RP et de la concordance IG/RP.

C) Les adversaires étant IG sur le même lieu, le plus difficile sera la définition des points successifs sur la mise en oeuvre des moyens IG pour chacun des deux camps. Et là, on est dans le respect du fair-play des joueurs.

Au niveau IG
1. -tavernes (accès, ravitaillement, paiement de la taxe)
2. -marchés (accès, règles de ravitaillement pour les deux camps)
3. -mines (accès)
4. -verger, mer ou lac, forêt (accès)
5. -justice (procès)
6. -offres d'emploi en mairie
7. -l'église


Au niveau RP/IG, les points suivants seront abordés:
1. -la mort IG et ses résultats dans le RP (mort, blessure, capture)
2. -les renforts (par où et comment)
3. -les événements de combats et leur incidence


Au niveau RP
1. -le ratio des combattants
2. -la bienséance
3. -les hospices
4. -les prisons ou camp de prisonniers
5. -les PNJ
6. -les rançons


A) collationnement des renseignements

1)-lieu

Si la rencontre se fait sur un noeud IG: on sera obligatoirement sur un terrain non bâti (plaine, forêt, pont, col), l'aide d'une carte routière actuelle peut aider à définir le lieu de la rencontre.
Si la rencontre se fait sur une ville IG:
-- les intentions sont de prendre la ville: siège de la ville (cas Compiègne)
-- les intentions sont de combattre (cas Vendôme): plaine environnante, ou proches faubourgs de la ville. Cela permets une prise de la ville à l'issue de la première bataille.
2)-Forces en présences

Les forces en présence seront nommés par leur appellation RP (lance de Triffoullis-les-Oies, Cafards de Labas, etc.)
Afin de pouvoir différencier les camps, une couleur sera attribuée par camp.
Exemple: bleu pour les lances X, Y, rouge pour les armées A, vert pour les neutres

Les activations IG des amis/ennemis permettent d'avoir plus que deux camps en présence.
B) Les arbitres du RP et de la concordance RP/IG

Les arbitres, bien que désigné dans chaque camp, sont les initiateurs que le RP des joueurs respecte le canevas défini et les résultats IG. Ils ont un rôle de maître de jeu (MJ).
C) De la définition des lieux IG sur le RP

Les adversaires étant IG sur le même lieu, le plus difficile sera la définition des points successifs sur la mise en oeuvre des moyens IG pour chacun des deux camps. Le maître mot est: le respect du fair-play des joueurs.
Au niveau IG
a)Taverne
Dans le cadre d'une bataille sur un noeud: pas de taverne: impossible IG

dans le cadre d'une bataille sur une ville IG.
Les assiégeants peuvent ouvrir leur taverne dans la ville IG. Une seule (enfin selon le nombre d’assaillants). Avec une note explicite pour le client sur l’interface. Elle sera dans le RP située dans les faubourgs de la ville ou dans le camp des assiégeants.. Bien sur pour la cohérence, le tenancier et les assiégeants s’engagent à
- informer tout client égaré de la particularité de l'établissement et de le raccompagner à la porte. (Commande /kick, /ban)
-de ne pas en profiter pour faire de la propagande
-de ne pas être un manque à gagner pour les autres tavernes en assurant d’en chasser les gens de la cité qui ce seraient trompés.
La taverne peut également servir de lieu de ravitaillement pour les soldats (pain à deux écus vendable en présence du tavernier IG qui modifie le prix des denrées le temps du repas)
Si le siège dure plus d’une semaine, la taxe hebdomadaire peut être remboursée par le duché au propriétaire de la taverne. (A voir)
Les prisonniers assaillants pourront aller dans les tavernes de la ville. Puisqu’ils sont prisonniers autant qu’ils rencontrent le peuple de la ville.

Pour les prisonniers des assiégés ce sera l’inverse. Seule taverne autorisée pendant le RP: celle des assaillants.
b) marché

Bataille en plaine.
Le marché sera donc ouvert aux assiégeants. Il restera un lieu neutre du conflit.
Les échanges internes (entre assiégeants) passant par le marché sont autorisés. Aux assaillants de fixer des prix qui évitent des confusions.

Si des habitants laissent au marché des denrées et que celles ci sont achetées par l'assaillant, on peut considérer qu'ils ont vendus à l'encan et cela ne regarde qu'eux. Aucune raillerie ou protestation n'est possible.

(IG: l'achat en quantité alimentaire est toléré, c'est aux vendeurs d'éviter de fournir à l'assaillant marchandise à prix honnête)

Ceci est une décision fair-play qui facilite le ravitaillement. Un geste de bonne volonté.

En contrepartie ces bénéficiaires s'engagent à ne pas vendre de marchandises et à ne pas abuser des achats. Toute tentative de déstabilisation de l'économie sera sévèrement punie IG (Un achetant identifié en marché qui procédait à des transactions massives avec un/des habitants de la ville sera considéré comme" Je me suis offert une ballade en ville et je risque de me faire choper tant pis pour moi") Donc PROCES et annulation de cette règle de commodité. Voir l'exclusion du RP pour les concernés.

Siège d’une ville
Pas d’achats sur le marché autorisé pour l’assiégeant. Seul les ravitaillements de l’armée assiégeante à des prix définis entre les chefs d’armées au préalable. Donc prévoir.
Pas de ravitaillement par marché ducal, ni par mandat si la ville est encerclée.
On peut donc considérer RP parlant que toute consommation de l'assaillant sur le marché de l'assailli représente les marchands interceptés.
c) mines et travail, aux champs, ressources naturelles

-les assaillants peuvent travailler aux mines. Il est interdit de travailler chez les particuliers sauf pour les prisonniers futurs.
-les assiégés au champ, ceci pour ne pas déstabiliser trop l'économie des tamagos.
-pour les ressources naturelles, on peut définir que celles-ci ne sont pas concentrées sur une zone restrictive. Mais rien n'empêche de se battre à poings nus RP pour une zone de pêche, un arbre fruitier, histoire de commencer les hostilités tranquillement.
d) L’église ou lieux de cultes

La trêve dominicale imposé par l'EA peut être suivi ou non, surtout dans le cadre d'une guerre de religion.
Pour les assaillants, tant qu'un représentant d'un culte n'est pas présent RP pas de messes possibles à l'église IG.
Si la ville ne possède pas de curé, et que les assaillants ont un aumônier niv3, possibilité de nomination par l'évêque. Assez lourd à mettre en oeuvre toutefois.
Au niveau RP/IG:
Tout d'abord se rappeler que les événements IG vont déterminer le RP de chacun.

Les voici pour se les rappeler
14-01-2008 04:11 : Vous avez frappé untel. Ce coup l'a probablement tué.
14-01-2008 04:11 : Vous avez frappé X. Vous l'avez légèrement blessé.
14-01-2008 04:11 : Votre bouclier a été détruit.
14-01-2008 04:11 : Votre arme a été détruite.
14-01-2008 04:11 : Untel vous a porté un coup d'épée. Vous êtes mort au combat.
14-01-2008 04:11 : Vous avez été attaqué par l'armée "Les Trucs muches" dirigée par Trucmuche_1er.

-les événements de combats et leur incidence
-la mort IG et ses résultats dans le RP (mort, blessure, capture)
Pour les joueurs RP qui seront morts IG, il est nécessaire de rappeler que la punition maximum est de 45 jours d'arrêt de travail dans la dernière ville qu’ils auront visité.
Auront alors pour choix RP:
* La mort
* Le blessé mal barré
* Le prisonnier pas sur d'être soigné
Etc.
Au niveau IG, le perso est disponible pour toutes les actions possibles

-les renforts (par où et comment)

Au niveau RP

Ces points sont à définir par entente entre MJ
1. -le ratio des combattants
2. -la bienséance
Merci aussi de ne pas faire se dérouler l'action sans autorisation des autres joueurs concernés.
Il est rappelé qu'on ne fait pas agir un joueur de façon décisive sans son agrément.
Un RP ce n’est pas un plat qu'il faut absolument sortir du four avant qu'il ne crame.
Donc on est patient et on laisse aux autres le temps de lire et décrire. Y'en a qui bossent la journée.
Sinon sont autorisé le foutage de tronche, l'excès d'héroïsme qui monte à la tête dans les limites de la cohérence quand même, le baiser cruel en temps de guerre, et l'abus de vantardise qui sera de mise au vainqueur. En fait jouer tous dans la bonne humeur et ca sera déjà la meilleure des règles
3. -les hospices
4. -les prisons ou camp de prisonniers
5. -les PNJ
6. -les rançons

Du Conseil des Feudataires

Citação :
Accord de Bonne Conduite RP/IG de la Guerre.


Préalable:
Cet accord a pour but de régler le fragile équilibre entre le monde durement réel (IG) et celui des actions détaillées (RP).
Sont concernés tous les participants au conflit.
Les simples voyageurs ou habitants loin de ces préoccupations relèvent des lois classiques en cours dans le duché où ils se trouvent.

Rappel des règles:

Les mises en procès ne sont possible que:

En ville:
-Un assaillant est vu (screen) en taverne( Il est de bon ton d'être fair play et de signifier au joueur adverse qu'il risque un procès avant de courir au poste de police) ou prenant un emploi quel qu'il soit.(hormis ressources naturelles, bois, fruits, poisson et emploi en armée constituée)
-Additif (Si accord entre adversaire et information donnée à tous): Pour les ressources naturelles, si la preuve est donnée , un « assaillant » pourra être capturé.
(Screen,avec la sagesse de constater avant si la ville est assaillie ou non : Les simples voyageurs ou habitants loin de ces préoccupations relèvent des lois classiques en cours dans le duché où ils se trouvent.


-si l’assaillant Est identifié par les défenseurs lors d’une révolte « classique » (IG)
-Les Résultats opposants Armée constituée et défense ou autre armée ne sont pas utilisés comme sources de procès et capture(l'Interface IG fait les dégâts, le reste est accord RP entre protagonistes)
-si l’assaillant Intervient de façon massivement hostile sur le marché et est identifié comme tel.
(un achat à titre personnel ne sera pas tenu en compte à partir du moment où il ne concerne qu’un soucis d’alimentation et non de spéculation ou attrition sur le marché)



-si l’assaillant Est un individu isolé (Hors lance et groupe) et tombant sous le coup d'un decret d'interdiction du territoire.


Sur Routes:
- Si la somme des défenseurs est égale ou supérieure au 2/3 des assaillants visibles(groupes présents), une arrestation est possible.(demande de Mise en procès)
Cette arrestation devra être motivée par preuve de supériorité donnée par les deux partis.(Afin de regler le soucis des groupes à taille changeante sur une journée)

-Les perdant d'un assaut d'escarmouche(brigandage) sont systématiquement mis hors jeu(procés ou prisonniers, etc)et ne pourrons pas prendre part à un assaut ou la défense d'une cité jusqu'à la fin du conflit ou de leur libération(IG ou Rp).
(Ils devront rendre quotidiennement leur état si une action est menée (si victoire ou non avec des screens) à leur supérieur. Ces comptes rendus pourront servir en cas de désaccord entre les assaillants et les victimes. Ils devront être conservés pour une durée maximale de un mois après l’intervention des différentes parties.)


Des Procès variés et divers:
Les procès, hormis pour des raisons mentionnés au dessus et pour les personnes emprisonnées par mesure de précaution,(c’est pour pas que le glandu du coin soit coince dans sa geôle le temps qu’on veuille bien traiter son problème) sont gelés jusqu'à la fin du conflit et un accord sera trouvé entre le duché du ressortissant et le duché intenteur.

De la prise des mairies et château:
-Les mesures de rétorsion envers la résistance ne doit pas mettre en péril la population la plus fragile(impôts excessif, arrestations et amendes trop lourdes envers les gueux. Remarque donnée: Il n'est pas dans l'esprit des RR de "tuer" des nouveaux joueurs ne maîtrisant pas le jeu par des décisions IG trop dures)
-Lors d’une prise de mairie ou château : les anciens élus ou conseillés mis en procés devront restituer leurs mandats si ils sont confiés à un bourreau(et accord RP sur les modalités d'aveux, jet de dé, RP pur, etc)

Par la signature de cet accord engagement est donné de tout mettre en oeuvre pour l'appliquer et pour résoudre les litiges éventuels.


De Alcalnn

Citação :
Pour une bonne mise en condition d'un RP bataille, voici ce qu'il faut savoir, de manière illustrée, de l'équipement et des différents "types" de combattants.

Tout d'abord, la plus part des joueurs qui ont un statut social aisé sont de la catégorie qu'on appelle communément homme d'arme. L'homme d'arme est souvent noble -pas toujours- équipé d'un harnois blanc (l'armure complète) et il peut être amené à commander. Sous son harnois blanc, il dispose d'un vêtement rembourré qu'on nomme doublet armant (constitué d'une dizaine de couche de tissus -lin, laine, soie, velours-) qui permet de fixer les pièces d'armure dessus via des aiguillettes. Parfois il a de la maille sur lui pour éviter de laisser un espace ouvert.
Les différences majeure sont dans le port d'un type de casque, la barbute (sorte de casque qui fait penser aux casques grecs corinthiens) qui laisse bien passer l'air, le bascinet qui lui au contraire protège au maximum le visage et la salade qui est un peut entre les deux. Pour les plus pointilleux d'entre vous, on distinguera des styles d'armures germanique, italien, français, anglais et flamand mais le détail serait long et fastidieux, je vous renvois à la lecture spécialisée.L'homme d'arme combat le plus souvent monté avec une lance (rarement un écu, car il est superflu, l'armure protégeant bien, sinon c'est ce qu'on nomme une targe), puis lorsqu'il rompt sa lance, un marteau d'arçon ou bien une épée d'arçon. Si il combat démonté, il utilise plutôt le marteau d'arme (sorte de petite lance avec au bout un fer en marteau) ou la hache d'arme (idem mais avec une hache). En dernière extrémité il sortira son épée si il rompt ou si il fatigue. Mais le combat avec une épée à une main et demi le plus souvent, d'estoc, pour percer l'armure adverse. Donc ca en gros c'est pour vous, pour tout ceux qui ont un RP de riche justifiant le fait qu'ils ont une armure complète.


Ci dessus, une armure italienne des années 1450's. Remarquez que l'homme a passé un bascinet sur sa tête. En bas à gauche, vous avez une salade et une salade ouverte de parade, peinte et décorée. On dit italien, à cause de la forme des protège-épaules et des branconnière (la jupe) à la Tedesca. Remarquez comment son coude droit est protégé d'une pièce d'armure supplémentaire qui lui servira de "bouclier".

Voici maintenant l'équipement des "soldats" (le terme de soudoyerz ou coustillierz est plus historique). Bien évidement il peut porter des parties d'armures, mais rarement complètes. Il est lui aussi monté, mais peu pour se battre, c'est surtout pour suivre la troupe et arriver au combat en forme. Il peut donc porter le plastron d'acier ou bien préférer l'armure lamellaire qu'on nomme "brigandine" qui a donné "brigand" ou d'un haubergon de maille qui existe encore ou si il est pauvre, comme un valet d'arme, il portera le jacque, le gambison, bref une armure de tissus matelassée qu'il peut compléter avec des pièces de protections de bras.
Équipé d'une arme d'hast pour le combat, si il la rompt, il passe à l'épée de passot, le badelaire, bref des armes tranchantes ou d'estoc de "rustre". Pour finir il peut achever l'ennemi avec sa dague, son perce plate, autrement nommé la dague a rouelle.


Ici nous avons un coustillerz du Duc de Bourgogne. Il porte la fameuse barbute sur sa tête, il porte des bras d'armure et des harnois de jambe. Il doit aussi porter dessous son tabard à la croix de Saint André (qui montre qu'il est bourguignon) la fameuse brigandine.

Voici maintenant ce qui forme le gros des "soldats" ce qu'on nomme communément Franc Archer. En fait, le Franc archer tout comme son compère le coustillerz (dans une lance compter 3 ou 4 Franc Archers pour 2 Coustillerz, sur 7, il faut rajouter l'homme d'arme et les valets d'arme, sorte de coustillerz encore moins bien équipé) est monté pour suivre, rarement pour se battre à cheval. D'ailleurs, on est embauché en campagne, suivant son équipement et sa monture par les recruteurs lors d'une montre*.
Avec son arc long, il forme avec une centaine ou parfois même milliers de compères, d'énorme bataillon d'artillerie. Ils n'hésitent pas à planter des pieux pour éviter la charge de cavalerie. En corps à corps, ils sortent leurs armes personnelles, haches, marteaux, épées, dagues.

Ici notre archer, bourguignon encore, porte une brigandine avec la croix de Saint André dessus. Il porte une épée longue d'estoc à sa ceinture, une salade ouverte (sans visière pour fermer) et son arc long bien protégé de la pluie, et ses flèches.


Ici nous avons à gauche un nouveau type de combattant qui fait son apparition dans les années 1420, le coulevrinier à main, équipé d'une petit coulevrine, serpentine, hacquebute, ils sont un combattant de genre nouveau, souvent issus des villes. A coté de lui se trouve un homme d'arme avec son morion (oui c'est un espagnol) et une hache d'arme.


Puisque nous sommes allé en Suisse, voici ce que certains d'entre vous ont pu recruter RP, un piquier suisse. Le piquier essaye de bien se protéger, avec une armure lourde, car il combat en formation et n'a pas vocation a se déplacer beaucoup sur le champ de bataille.

Je rappelle que l'armure n'a jamais été encombrante au Moyen Age. Un homme a terre se relève sans difficultés. On disait de Boucicaut, qu'il était capable en armure pleine de se hisser juste a la force de ses mains sur une échelle, d'escalader un mur et de sauter directement en selle. Je ne suis pas aussi fort que Boucicaut, mais en armure complète, j'ai des amis qui font leurs pompes matinales sans s'essouffler. Bref, a mort le cliché de l'homme d'arme a terre incapable de se relever.


Maintenant parlons des techniques de combat. Au XVe il est rare que la bataille rangé soit autre qu'un assaut frontal. Peu de tactique, de prise en tenaille etc...
La cavalerie se regroupe en formation qu'on appelle "bataille", elle est composée de plusieurs "conrroie", "bannière", c'est a dire d'un homme puissant qui a sous son commandement plusieurs cavaliers. Le commandement d'une bataille est confiée a un noble de Très Haut Rang afin que personne ne discute ses ordres au nom de la hiérarchie nobiliaire. Il s'agit d'une ligne de cavalier, en profondeur, qui chargent l'ennemi pour le faire se "débander"/éclater leur formation.
L'infanterie combat en rang profond aussi.
Si les hommes d'armes sont démontés, à pied quoi, ils mènent de la même manières les hommes, en "lance" "conrroie" ou "bannière".
Généralement aussi, on regroupe les archers et on confie leur commandement à un noble de rang intermédiaire. Idem pour les formations de piquiers.

Bref pour le RP qui nous attend, si les Provenceaux restent devant les murs, on peut imaginer la chose suivante (inspirée d'une bataille qui a vraiment eu lieu entre les armées Impériale et une ville Flamande révoltée):

*En face, pour protéger Aix, ils se sont installés en dehors des murs de la ville, au nord, et ont creusé des tranchées, plantés des pieux et attendent notre assaut.
*Nous pourrions d'abord faire donner l'artillerie (petite pièce qui tire 15x par heure, coulevrine, serpentine, veuglaire) je donnerais des images, puis l'archerie.
*Ensuite, une première charge de cavalerie qui voyant qu'elle n'arrive pas à passer les retranchements, démonte et engage un furieux corps à corps.
*A cette vue les autres batailles de cavaliers arrivent à cheval, démontent à leur tours et entre dans la mêlée.

On combat toute la sainte journée, et le lendemain on remet cela, ou si on a prit la ville, on dit qu'on a tellement bouter les Provencaux que fuyant, ils tentent de rentrer en vilel avec nous a leur suite.

Ca vous dit?

edit: Voici de quoi vous donner d'autres idées de ce à quoi ca peut ressembler:

Deux piquiers suisses (croix blanche). Celui de gauche porte un demi harnois avec un casque à rouelle (bonne vision et protection de côté) l'autre porte de la maille sous un plastron.

Ci dessus, un arbalétrier avec son pavois derrière, en brigandine et un homme d'arme français avec son tabard.

Et là, un coustillier en salade, brigandine, avec sa vouge et à gauche, un archer.

En conclusion, on est bien loin des chevaliers des siècles précédents, place à l'équipement et aux soldats de métier!

*Une montre est une inspection où l'on vérifie que l'équipement appartient bien à la personne et l'où on distribue la solde pour le mois, les trimestres etc...



Et une mise en Post-it, une ! {Castapiane} :wink:

_________________
Ana Catarina de Monforte
Voltar ao Topo Ir em baixo
Ver perfil do usuário http://condadoourem.forumeiros.com.pt
 
Idées pour une guerre dans la joie et la bonne humeur
Ver o tópico anterior Ver o tópico seguinte Voltar ao Topo 
Página 1 de 1
 Tópicos similares
-
» FLIGHTALPES SUD BASEPACK
» [Brasil] Embraer faz mais apostas no Super Tucano
» Crown Point - Barbados ATR 72-500 Air Caraïbes
» Construção Painel Cessna
» John Scrolling dans L'affair Lectron (antigo)

Permissão deste fórum:Você não pode responder aos tópicos neste fórum
 :: Burgo :: Biblioteca Condal :: Ala RP-
Ir para: